Inscription des natifs – 31 janvier 2020

La proposition de loi visant à inscrire d’office les natifs de droit commun sur la liste du prochain référendum du 6 septembre a été rejetée ce jour à l’Assemblée Nationale.

Nous le regrettons vivement puisque contrairement au premier référendum du 4 novembre 2018, il y aura une rupture d’égalité entre les Calédoniens selon qu’ils sont de droit coutumier (ces derniers continueront d’être inscrits sans démarche) ou pas.
L’Avenir en confiance avait jugé cette discrimination inacceptable lors du dernier comité des signataires.
Nous espérons que, conformément à la loi, l’Etat fera le nécessaire pour que les 2877 jeunes majeurs qui remplissent les conditions soient bien inscrits d’office sur la liste.