Engager un plan d’action pour sauver la SLN

Engager un plan d’action pour sauver la SLN.

Pour préserver les emplois, Enercal a validé cette semaine un accord stratégique accordant une modulation des prix de l’électricité à la SLN. Une solution portée par l’Avenir en confiance et engagée dans un plan d’action voulu depuis le début de la nouvelle mandature et qui n’impactera pas la facture d’électricité des particuliers.

 

Les factures d’électricité payées par la SLN à Enercal vont désormais pouvoir varier en fonction de la rentabilité du nickel produit et de son cours sur le marché international. C’est ce qu’a validé cette semaine le conseil d’administration d’Enercal, présidé par Guy-Olivier Cuénot, élu de l’Avenir en confiance.

Ce dispositif est une façon d’aménager le coût de l’électricité produite par le barrage de Yaté, qui alimente l’usine de Doniambo à 20%.

Le prix de l’énergie est un des piliers du plan de sauvegarde déployé par la société Le Nickel et mené par l’AEC. La préservation des emplois de la SLN était pour l’Avenir en Confiance un axe important de nos engagements lors des élections provinciales ; pour cette raison, nous saluons que le conseil d’administration d’Enercal ait su trouver cet accord équilibré pour tous.

Pas d’augmentation de prix pour le consommateur

Pour Avenir en Confiance, il s’agit d’une solution équilibrée et pragmatique afin de préserver les emplois de la SLN sans pour autant mettre en danger ceux d’Enercal. L’Avenir en confiance attend également d’Eramet un engagement à long terme pour garantir de la visibilité aux salariés de la SLN.

Point important, la décision du conseil d’administration d’Enercal d’accorder une modulation des prix de l’électricité à la SLN n’entraînera aucunement une augmentation des tarifs de l’électricité pour les particuliers. Pour rappel la seule hausse du coût de l’énergie pour le consommateur en faveur de la SLN a été instaurée par Calédonie Ensemble via une taxe sur le carburant (150 CFP par plein) pour financer la construction d’une centrale qui a pris 20 mois de retard en 20 mois de projet.

Cet accord entre Enercal et la SLN sera valable à compter du 1er janvier 2020 et pour quatre ans.