Déclaration de vote du budget supplémentaire 2019

Monsieur le président du congrès,

Monsieur le président du gouvernement,

Mesdames et messieurs les membres du gouvernement,

Mes chers collègues,

Je voudrais commencer par remercier les membres de la commission du budget et des finances pour la qualité de nos débats en commission, et remercier le membre du gouvernement en charge du budget, ainsi que l’administration pour la clarté des réponses apportées pendant toute la durée de nos travaux.

Monsieur le président, je ne suis élu que depuis quelques mois mais je crois qu’il est important que nous prenions en compte ce qu’attendent les Calédoniens de nous.

A mon sens ils attendent 3 choses : de la vérité, du courage et de la visibilité.

La vérité c’est avant tout d’admettre ses erreurs. Et après quelques heures de débat, il y a une chose que je n’ai pas entendu de la bouche de ceux qui ont construit ce budget primitif 2019, c’est d’admettre cette erreur.  Car annoncer 4,3% de croissance, dans une année référendaire, une année de réforme fiscale majeure, et de morosité économique connue de tous, cela relevait au moins de l’amateurisme si on ne veut pas parler de mauvaise foi.

Ils attendent de nous du courage. Et je veux, au titre de l’Avenir en Confiance, saluer le courage dont fait preuve notre gouvernement aujourd’hui. Le courage d’assumer la situation dont nous héritons tous. Ce courage c’est celui de choisir de sauvegarder la santé des Calédoniens en préservant le budget de l’Agence Sanitaire et Sociale. Comment aurait-on pu justifier de maintenir les budgets des communes et des provinces et d’annoncer à nos concitoyens qu’ils ne pourraient plus être soignés correctement en Nouvelle-Calédonie ?

Pour finir, ils attendent de nous de la visibilité, et cette visibilité nous commençons à la retrouver avec ce budget supplémentaire. En traçant une trajectoire conforme à la réalité économique, conforme aux ratios exigés par les organismes de prêt, nous redonnons aux calédoniens l’espoir de retrouver des collectivités qui payent leurs dettes. Quand on sait qu’il restera à la Nouvelle-Calédonie 12 milliards de mandats à payer à la fin de l’année, il est urgent de redonner confiance dans la capacité de la puissance publique de respecter ses engagements.

Il s’agit dans ce budget supplémentaire de faire les efforts aujourd’hui qui nous permetront demain de donner à la collectivité de nouvelles perspectives d’investissement à la hauteur de nos ambitions. Pour ces raisons le groupe Avenir en Confiance votera ce budget supplémentaire 2019.

 

Brieuc FROGIER

Président de la commission des finances et du budget