Rénovation des sites de la DPJEJ et réalisation d’une étude pour la création d’une structure contenante éducative

Séance publique du 27 juin 2019

Explication de vote de  Virginie RUFFENACH

 

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les conseillers de la Nouvelle-Calédonie,

Une partie de notre jeunesse s’adonne à des actes de délinquance et des pratiques violentes. Pour exemple, le taux préoccupant de 60% des personnes mises en cause dans les cambriolages sont mineures. Et en 2016, sur les 2130 « mis en cause » pour différents faits de délinquance, 43% avaient entre 13 et 15 ans. Même s’il s’agit d’une partie ultra minoritaire et qu’une majorité de nos jeunes sont talentueux et constituent un potentiel formidable pour notre territoire, il nous faut être attentifs et mesurer la responsabilité qui pèse sur les élus que nous sommes face à cette situation.

Des solutions qui prennent en charge ces jeunes doivent émerger de façon à leur permettre d’emprunter un chemin d’insertion dans une société au sein de laquelle ils trouvent leur juste place. Il nous incombe de définir le contour de ces solutions, certaines existant déjà mais n’étant manifestement pas suffisantes.

Pour l’Avenir en Confiance, dans le panel de solutions, la création d’une structure contenante paraît incontournable. Il s’agit pour nous de définir ensemble les contours d’un tel centre qui doit être adapté à nos réalités et à nos jeunes. Aux moyens dont nous disposons également. S’appuyant en grande partie sur des compétences dont la Nouvelle-Calédonie n’est pas dépourvue mais sans s’interdire pour autant l’apport d’expertises extérieures pas nécessairement de métropole mais aussi de nos voisins dans la région Pacifique. Cette structure doit effectivement être adaptée aux spécificités de notre territoire tout autant qu’elle doit s’intégrer dans le cadre des lois et des valeurs de la République française et du fonctionnement judiciaire.

C’est tout le sens de l’étude qui fait l’objet du projet de délibération qui nous est soumis aujourd’hui. Une partie des crédits redéployés permettra de rénover et de sécuriser les bâtiments existants de la direction de la protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse, ce qui nous paraît essentiel.

En conséquence, le groupe l’Avenir en Confiance votera favorablement au projet de délibération qui nous est soumis. Nous souhaitons qu’un gouvernement doté d’un président permette rapidement de reprendre ce sujet fondamental car redonner un sens à la vie d’une partie de notre jeunesse est une priorité.

Et chers collègues, peut-être devons-nous considérer, cette épreuve à surmonter, comme une opportunité pour nous tous de trouver solidairement les solutions pour remédier à l’une de nos plus grande difficulté sociétale.

Je vous remercie.