Une vraie politique de soutien et de valorisation des associations calédoniennes

Vecteurs de lien social et incontournables instruments de démocratie participative, les associations ont été mises à mal au cours de la dernière mandature : subissant des coupes franches dans leurs subventions et manquant d’écoute de la part de la majorité Calédonie Ensemble.  

 

Pour mémoire, fin 2014 la Nouvelle-Calédonie était, après la région parisienne, le territoire français où se créait le plus d’associations … Quatre années plus tard, 72 associations donnaient rendez-vous à la presse, à l’annexe de la FOL rue Taragnat, pour dénoncer « le clientélisme de Calédonie Ensemble » et lancer un cri d’alarme : « Il n’existe pas de politique associative en Nouvelle-Calédonie, pire les coupes budgétaires mettent les associations en danger ! »

Aujourd’hui nombre d’associations, certaines parfois centenaires, s’apprêtent à disparaitre.

 

Tel est le triste bilan de ce cette mandature à l’égard du monde associatif !

C’est tout l’inverse qu’il aurait fallu faire…

 

Conscient que les associations de Nouvelle-Calédonie sont fondamentales dans la recherche du « vivre ensemble » ;

  • qu’elles assurent au quotidien, et pour tous, des missions d’intérêt général ;
  • qu’elles sont souvent à l’origine d’innovations sociales, environnementales et d’initiatives citoyennes ;
  • qu’elles offrent un espace civique de dialogue et de débat…

 

L’Avenir en Confiance s’engage à mener une politique résolument en faveur du monde associatif calédonien : à les soutenir financièrement et à préserver le lien social qu’il tisse avec les Calédoniens.

 

On ne fera pas la Calédonie de demain sans réserver une place importante à la culture et au sport.

On ne fera pas la Calédonie de demain contre ou sans le monde associatif !

Notre projet en témoigne :

 

  • Soutenir financièrement et en moyens les associations culturelles et sportives en améliorant le dispositif du mécénat, en votant des subventions sur plusieurs années et en baissant les charges sociales.

 

  • Créer une Maison des associations, ouverte à toutes et à tous, afin de mutualiser les besoins et répondre aux légitimes besoins.

 

  • Établir un véritable statut du bénévole, afin qu’il soit reconnu et protégé.

 

  • Définir des critères objectifs d’attribution des aides publiques.

 

  • Favoriser les initiatives et les implications associatives dans le social, la solidarité et l’aide aux plus fragiles.

 

  • Encourager le développement d’événements sportifs et culturels internationaux.

 

  • Faire de l’accès à la culture et aux pratiques artistiques dès le plus jeune âge, une priorité de la mandature.

 

  • Soutenir financièrement des projets culturels au sein des établissements scolaires afin que chaque enfant ait accès à la culture.

 

  • Favoriser le développement du secteur de l’artisanat d’art et financer un local à la maison des artisans pour « Ardici ».

 

  • Soutenir la valorisation du site du bagne de l’Île Nou en collaboration avec le monde associatif.

 

  • Accompagner le développement des médiathèques, véritables portes d’entrée vers la lecture, la culture et les activités du numérique.

 

Le reportage de Nouvelle-Calédonie 1ère